Arnesp, la résidence d’un aristocrate provincial

Une composition architecturale ambitieuse

Cette imposante résidence est localisée à proximité de la Garonne, à une quinzaine de kilomètres d’un chef-lieu de cité, Lugdunum Convenarum (Saint-Bertrand-de-Comminges). Le site fait l’objet de découvertes dès le XIXe siècle, mais on doit l’essentiel de nos connaissances à l’inlassable activité de terrain de Georges Fouet, entre 1941 et 1981.

On distingue une villa monumentale aux nombreux péristyles, équipée d’un balnéaire indépendant. Au-delà d’une voie, à 100 m au sud de la résidence, prend place un ensemble cultuel et funéraire. La partie résidentielle occupe une surface d’environ 90 m sur 160 m. Son organisation axiale est soulignée par une vaste cour d’apparat de 3000 m2. L’entrée principale devait se faire par un important corps de bâtiment au sud. Au nord, on trouve face à l’entrée, une galerie de plus de 6 m, plus large que les autres branches du péristyle de la cour, flanquée à ses extrémités de deux absides. Elle sert de transition avec deux autres cours organisant les différentes parties de la résidence, mais permet aussi l’accès à un péristyle en sigma entourant un bassin qui renforce l’axialité de la composition. Une salle de réception de plan octogonal, bien qu’appartenant aux constructions ordonnées autour du péristyle le plus septentrional, ouvre sur le bassin semi-circulaire. D’une surface d’un peu moins de 100 m2, ce volume remarquable est doté d’absides. Du luxe de la pièce subsistent les restes d’un sol en opus sectile, une marqueterie de marbre. Nymfius, un propriétaire de l’Antiquité tardive

La construction de cette imposante résidence est datée du IVe siècle, et a été suivie d’importants réaménagements durant le siècle suivant. Sa décoration est des plus luxueuses, avec un large usage des revêtements de marbre et la présence de toute une série de mosaïques à décor géométrique et végétal. Le rang social élevé du commanditaire de cette villa ne fait aucun doute et son identité nous est peut-être fournie par un document épigraphique exceptionnel, l’épitaphe de Nymfius.

C’est aussi un témoignage littéraire que ce texte composé de vingt-quatre vers, ordonnés en deux parties. Dans la première, on y trouve l’éloge rendu par la province au premier de ses notables et son rôle d’évergète, avec l’organisation de jeux populaires qui lui ont obtenu « sur les gradins les vivats de la foule ». La seconde partie évoque le deuil public avec la perte de ce haut personnage pour sa « patrie » provinciale mais aussi un aspect plus privé, avec la mention de l’épouse, Serena. On a cherché, à partir de certaines formules employées, à donner une dimension chrétienne à cette inscription datée au plus tard du début du Ve siècle.

Le bloc, réemployé comme table d’autel et déplacé au cours temps, pourrait provenir d’un mausolée, très détruit par les reconstructions chrétiennes et situé au sud d’une voie séparant l’espace funéraire de la villa. Des sarcophages sont installés à l’intérieur du monument principal et une nécropole se développera ensuite aux abords jusqu’au haut Moyen Âge.
Document interactif - Plan de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Plan de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)


© Alain Bouet
Document interactif - Vue aérienne de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Vue aérienne de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)


© J.G. Rossini – Mairie de Valentine
Document interactif - Cour d'apparat de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Cour d'apparat de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Cette vaste cour de 3 000 m2 relie le corps de bâtiment d'entrée à la résidence
© Karin Réali – Mairie de Valentine
Document interactif - Hypocauste de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Hypocauste de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Les appartements résidentiels sont chauffés par un dispositif de canaux d'hypocauste adoptant un plan en croix
© Karin Réali – Mairie de Valentine
Document interactif - Portique en sigma et bassin semi-circulaire de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Portique en sigma et bassin semi-circulaire de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)


© Karin Réali – Mairie de Valentine
Document interactif - Epitaphe de Nymphius

Epitaphe de Nymphius

Épitaphe funéraire de Nymphius, Antiquité tardive, Valentine (Haute-Garonne). Utilisée comme table d'autel dans l'église deValentine, elle proviendrait du mausolée du propriétaire de la villa d'Arnesp. Nymfius etait un personnage important de l'aristocratie provinciale, comme le précise cette longue inscription, qui rappelle son influence et les jeux qu'il a financé.
© Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse / Photo J.-F. Peiré.
Document interactif - Ensemble cultuel et funéraire de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)

Ensemble cultuel et funéraire de la villa d'Arnesp (Valentine, Haute-Garonne)


Bienvenue sur le site de Villa Villae

/1/ Vous souhaitez voir ce site en version flash, ce site nécessite donc que votre poste soit équipé du flash player 10.1 et que soit activé le javascript sur votre navigateur.

/2/ Si vous n'avez pas flash installé sur votre ordinateur, vous pouvez consulter la version accessible du site.

Installer le flash player

Pour pouvoir afficher correctement ce site, il est nécessaire de disposer du plugin Flash Player 10.1.

Ce logiciel gratuit est facilement téléchargeable sur le site Adobe.

Ce plugin Flash fonctionne sur les navigateurs suivants : Internet Explorer, Netscape, Opera, Mozilla, Safari, Chrome. Il est compatible avec Microsoft Windows, Apple MacOs, Linux, Solaris et Pocket PC.

La procédure pour télécharger ce plugin est la suivante :

1. Aller sur le site de Adobe Flash Player et cliquez sur le bouton "Télécharger Flash Player"



2. Vous devez accepter les conditions d'utilisation d'Adobe Flash Player en cliquant sur le bouton "Accepter et installer dès maintenant".




3. Si une fenêtre d'avertissement de sécurité apparaît, cliquez sur "Oui" pour accepter l'installation de Flash Player.




L'installation se fait très rapidement ; il n'est pas nécessaire de redémarrer le navigateur.

Pour toutes autres questions concernant Flash, vous pouvez consulter le site Adobe ou contacter votre revendeur informatique.