Un précurseur :Léon Joulin

Léon Joulin (1838, Tours – 1928), fut directeur de la Poudrerie de Toulouse. À côté de ses activités professionnelles, il déploya une intense activité de recherche archéologique dans la région. De 1897 à 1899, il reprend, avec l’accord de la Société archéologique du Midi de la France dont il est correspondant, l’étude du site de Chiragan (Martres-Tolosane). Rompant avec les conclusions de ses prédécesseurs, il démontrera sur des bases scientifiques qu’il s’agit d’une seule et immense villa. Entre 1900 et 1903, il contribuera à l’exploration d’agglomérations gauloises de la région toulousaine. Au musée du Vieux-Toulouse, une salle porte son nom.

Si les villas ont fait l’objet de recherches systématiques en Allemagne et en Belgique dès la fin du XIXe siècle, la fouille de Chiragan est restée pendant plus d’un demi-siècle un exemple isolé en France. Les résultats, publiés en 1901, posent les bases d’une méthode de terrain cohérente qui a permis d’explorer un site sur plus de 15 ha et d’en lever un plan. Léon Joulin a pu établir, par une approche de nature stratigraphique, une mise en période de l’établissement antique. Enfin, il a pu individualiser les différentes composantes de la villa, grâce à des dégagements qui n’ont pas négligé les communs. Les réflexions sur le domaine et son fonctionnement, un essai sur sa population et sa production céréalière dénotent une véritable curiosité pour l’économie rurale, jusque dans sa dimension quantitative.

Médias

Document interactif - Fouille à Chiragan en 1891.

Fouille à Chiragan en 1891.

Fouille d'Albert Lebègue (prédécesseur immédiat de Léon Joulin) à Chiragan en 1891. Collection : Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse
Collection : Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse
Document interactif - Publication de Léon Joulin

Publication de Léon Joulin

Page de couverture de l'ouvrage Les Établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosanes, par M. Léon Joulin, Paris, C. Klincksieck, 1901, 300 p., fig. pl. et plans
Document interactif - Plan de la villa de Chiragan par Léon Joulin

Plan de la villa de Chiragan par Léon Joulin

Détail du plan d'une partie de la villa de Chiragan. Extr. Les Établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosanes, par M. Léon Joulin, Paris, C. Klincksieck, 1901.
Document interactif - Publication de Léon Joulin

Publication de Léon Joulin

"Ornementations architectoniques, décorations intérieures, Inscriptions", planche extraite de l'ouvrage Les Établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosanes, par M. Léon Joulin, Paris, C. Klincksieck, 1901.
Document interactif - Publication de Léon Joulin

Publication de Léon Joulin

"Ensembles décoratifs, vases de marbre, Terres cuites et Poteries", planche extraite de l'ouvrage Les Établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosanes, par M. Léon Joulin, Paris, C. Klincksieck, 1901.
Document interactif - Publication de Léon Joulin

Publication de Léon Joulin

"Bustes-portraits", planche extraite de l'ouvrage Les Établissements gallo-romains de la plaine de Martres-Tolosanes, par M. Léon Joulin, Paris, C. Klincksieck, 1901.
Document interactif - Buste de l'empereur Marc-Aurèle (vers 170-180)

Buste de l'empereur Marc-Aurèle (vers 170-180)

Les marbres découverts lors des fouilles de Chiragan sont conservés au Musée Saint-Raymond, à Toulouse.
© Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse / Photo J.-F. Peiré.